Zoom sur la capitaine des N2F Marion Leroux

Voilà maintenant 7 ans que le Handball Val d’Argens compte parmi ses rangs la joueuse Marion Leroux, capitaine de l’équipe Nationale 2 féminine.

Agée de 22 ans et fraîchement diplômée assistante sociale, elle pratique le hand depuis ses 10 ans et joue actuellement au poste d’ailière droite.

Dans cette interview, notre capitaine nous dévoile son parcours et son ressenti :

Que penses-tu de cette saison ?

Cette année on a vraiment un groupe de séniors filles soudé. Je pense qu’il est important de parler des seniors filles en général avant de parler seulement de la N2. On est un groupe commun sur les séances d’entraînement et c’est seulement lors des matchs que l’on se divise. Ce qui nous a soudé c’était avant tout, et surtout au HBVA, les retrouvailles après chaque match. Avec les modifications de l’équipe cette année, on a mis du temps à se trouver sur le terrain. Mais on a fini par y arriver avec une belle prestation et surtout une victoire qui fait chaud au cœur.


On avait besoin de montrer que l’on valait bien mieux que ce que l’on a prouvé l’an passé. Malheureusement nous n’avons pas eu l’occasion de continuer sur notre lancée, mais ce n’est que partie remise ! Même si nous n’avons pas encore l’occasion d’être ensemble sur le terrain, le groupe des séniors filles est très actif !

Que représente le HBVA pour toi ?

Le HBVA, avant d’être un club de sport, c’est une famille. Tout le monde se connaît, les gens sont vraiment investis. Le HBVA m’a permis de rencontrer de belles personnes que je compte parmi mes amis aujourd’hui, mais aussi de trouver l’amour ! C’est une vraie famille sur qui l’on peut compter. Ce club est un vrai soutien car même si la saison dernière nous perdions nos matchs, nous avons toujours eu des supporters présents chaque samedi soir pour nous encourager.

Pourquoi avoir choisi ce sport ?

Je suis fille unique donc après avoir essayé la danse, l’équitation et le tennis, je me suis rendu compte que le sport collectif me correspondait mieux. Ma mère m’a donc inscrite au handball étant donné qu’elle en avait déjà fait plus jeune, et depuis je n’ai jamais arrêté.

Comment es-tu devenue la capitaine de l’équipe ?

Alors je pense que c’est mon physique d’athlète qui a fait pencher la balance ! Non sans rire, je ne sais pas vraiment. Julie, qui était notre capitaine l’année dernière, s’est accidentellement blessée. Je suis investie dans l’équipe, je m’entends très bien avec tout le monde et j’ai la fibre sociale, c’est peut-être pour ça… Et puis même si je n’ai que 22 ans, je commence à faire partie des vieilles malheureusement.


Pour moi être la capitaine c’est avant tout impulser la cohésion de l’équipe et faire en sorte que tout le monde se sente bien. Et je pense que c’est d’autant plus important durant cette période de garder le lien avec l’ensemble des filles. Être capitaine c’est apaiser les tensions et fluidifier la communication dans le groupe, mais c’est aussi mettre l’ambiance que ce soit à l’échauffement comme dans le minibus !

Quel est ton plus beau souvenir au club ?

J’ai plusieurs souvenirs qui me viennent en tête. Je pense que le plus beau restera notre montée en N1. On avait un groupe soudé qui gagnait presque tous les matchs. On a fini 1ere du championnat alors que personne n’aurait misé 1€ sur nous. Après cette saison magique, mes plus beaux souvenirs resteront les fous rires, les déplacements avec une porte de minibus décrochée, un pied écrasé par notre trésorière adorée et toutes nos mésaventures qui ont embelli nos saisons ! Il y a aussi eu cette finale de coupe de la ligue contre BTP, une équipe que nous avons rencontré trois fois dans notre saison de N3 avec une salle pleine de supporters et toute l’équipe de sénior garçons. Cette victoire est vraiment un beau souvenir.




28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Agée de 19 ans, Ambre fait partie du Handball Val d’Argens depuis maintenant sept ans en tant que pivot. Étudiante en droit, elle alterne entre études, travail saisonnier et handball. Aujourd’hui, Amb

Lexane Varon fait partie du HBVA depuis maintenant trois ans en tant qu’ailière gauche pour les séniors filles. Joueuse de handball depuis l’âge de 7 ans, elle décide aujourd’hui de faire une pause da